Mercredi 4 juin - Borgo-val-di-Taro > Cecina (Sud Ouest de Pise) - 235 km

borgovalditoro_cecina borgovalditoro_cecina_relief

Vers 7h, je lève le camp. Le reste de la troupe suit un peu plus tard.
Nos affaires sont rapidement remballées et chargées…

IMG_8410 IMG_8411 

Je voudrais faire une photo de l’une des caravanes du camp, habitée par un original, branché à fond «western»… sa caravane est recouverte d’articles de journaux sur les indiens… d’ailleurs le nom de son petit nid est «fort Apaches», il y a des photos de santiagues, de chevaux, d’indiens en tout genre…

Il passe son temps dans un rocking chair à l’ombre d’un grand arbre, avec la tenue du parfait cow boy… jeans, santiagues, gilet fourre tout, chapeau… il a même l’étoile de Sheriff !!!!

Le Sheriff était dans son antre et j’ai surpris son regard, je n’ai donc pas voulu photographier ouvertement pour ne pas le vexer ou le fâcher… mais à la réflexion, j’aurais du lui demander… si ça se trouve, il aurait été super content d’être pris en photo !!

J'en fait quand même une petite vite fait, discretos...

IMG_8409

Nous reprennons la route, direction Lucca, en saluant généreusement deux cyclistes allemands arrivés la veille au camping et qui pédalent courageusement dans la première grande côte...

Un petit arrêt sur la route, dans la vallée, pour attendre la retardataire... (ben oui, c'est moi !!!)

IMG_8412 

IMG_8413 

Une petite clope pour les uns, un carembar pour les autres, et nous repartons...

Les Vmax m’ont rapidement semée… j’en profite donc pour faire quelques photos le long des petits villages de montagne. J’ai moins de scrupules, quand je ne les vois pas m’attendre ( ;-)

IMG_8414 

IMG_8415 

IMG_8416 

IMG_8417 

Finalement, je les retrouve à l’entrée d’Aulla où nous nous arrêtons faire quelques courses pour manger ce midi. Puis un pique nique improvisé nous permettra de nous reposer un peu, au soleil, à la sortie d’un village.

Belles brochettes non ??

IMG_8418 IMG_8419 

IMG_8420

IMG_8421

Nous prenons encore quelques belles petites routes jusque Lucca. A l’entrée de Lucca, je suis sensée retrouver l’équipe qui m’attend… mais ne voyant personne, je me dis qu’ils ont sans doute choisi de continuer pour m’attendre plus loin… ce ne serait pas la première fois. Comme nous avions convenu de filer sur Pise voir la tour penchée, je prends la direction Pise, me disant qu’au pire, je les retrouverai sur la route. 

Lucca et Pise sont distants de moins de 30 km, j’y suis donc arrivée rapidement… et là… rien, personne !!! Je m’arrête à l’entrée de Pise et les appelle… ils sont entrés dans Lucca et sont donc… derrière moi !!!

Bref, ils arrivent 30 minutes plus tard, et nous allons ensemble voir la tour de Pise. De sympathiques carabinieri nous indiquent la route à suivre dans Pise pour arriver à la Tour. Il y a un monde fou dans le coin et la circulation dans les ronds points : c'est du grand N'importe Quoi !!!

Moralité, vérifiée plusieurs fois… ce ne sont pas forcément ceux qui roulent le plus vite qui arrivent les premiers !!! Hé hé !!!

IMG_8423 

IMG_8424 

Mais c’est assez impressionnant, c’est vrai.

IMG_8427 

Il faut les voir tous ces touristes se faire prendre en photo en train de faire mine de retenir la Tour de Pise !!! C'est quelque chose...

Une vue de l’ensemble qui est magnifique…

IMG_8422 

IMG_8425 

Et une photo des touristes… quand même !!!

IMG_8426 


Après cette petite séquence «tourisme», nous reprenons les motos pour sortir de la ville et chercher un camping un peu au calme… enfin… tout est relatif !!!

Nous arrivons en bord de mer, à Cecina, où tous les «campiggio» d’Italie semblent s’être retrouvés là !!!!

Nous jetons notre dévolu sur un des premiers, qui a l’air très classe comme ça, mais qui finalement n’est pas plus cher que le petit camping de troisième zone de la nuit dernière. Le coin est truffé d’allemands… tout ici est en allemand : les menus, les dépliants sur les activités, les inscriptions dans les douches !!!!

Nous nous installons et filons voir la mer en moto (nous avons une porte à 5 mètres de nos tentes qui donne directement sur la plage, mais là franchement, ce n’est pas drôle !!!). Non, on préfère prendre les bécanes, se taper une pinède à traverser, en portant les blousons, les casques, la sacoche réservoir… pour voir la même mer le long de la même plage que 100 mètres plus haut !!!!

Naaaaan mais je vous jure !!!!!!

Les «Joe bar» à la plage…

IMG_8428 IMG_8429 IMG_8431

IMG_8430

Puis nous retournons en ville retirer de l’argent pour Daniel, qui a enfin pu faire débloquer sa Carte bleue… et manger un morceau. J’avais repéré un endroit sympa de l’autre côté d’une grande place, nous nous y installons donc…  A peine assis que la pluie arrive, mais rien de méchant. Nous pourrons quand même terminer le repas dehors.

Devinez ce que nous avons mangé ???  Facile !!! Des pâtes !!!

IMG_8432 IMG_8433 

Et entre deux plats… un petit coup d’œil sur le portable…

IMG_8435 

«Et qu’esssss t’a toi ???»
(les proches du p'tit comprendront !!!)

IMG_8436 

Après ce petit repas, retour au camping. Bizarrement, ce grand camping est très calme. Seul le bruit des vagues (si si !!!) vient perturber le silence, à tel point que je mets les boules Quies et que j’en prête une paire à Brigitte… 

Ben oui quoi… on n’est pas habitué nous… ;-(

Jeudi 5 juin - Cecina (Sud Ouest de Pise) > Rubiera (Mondena) - 295 km

cecina_rubiera cecina_rubiera_relief

Comme d’habitude, je suis réveillée tôt… j’entends des portières claquer dans le camping, ça bouge de partout… je sors donc de ma tente doucement, et commence à remballer mes affaires.

J’entends l’allemand de la tente d’à côté bouger aussi. Il fume dans sa tente, l’extrémité supérieure de sa surtente fait cheminée !!!! Pffff, comment peut on fumer dans une tente !!!

Les collègues dorment toujours…

IMG_8437

Toute la petite bande fini par se lever, j’ai eu le temps de remballer, de me doucher… et d’aller voir la mer, mais cette fois, depuis la plage du camping !!!!

Une fois que tout le monde est prêt, nous allons au bar du camping nous prendre un bon petit déj. On en profite pour acheter 2 ou 3 cartes postales et faire nos devoirs de vacances !!!

Daniel prévoit des bouchons «anti-vibrations-dans-le-casque»… Hummm… très seyant !!!

IMG_8438

C’est pas tout ça… nous sommes jeudi et il va falloir songer à remonter un peu vers le Nord… Brigitte et Claude doivent être à Nancy samedi, et il nous reste pas mal de bornes à faire.

Nous décidons donc de filer sur Florence pour visiter un peu et remonter ensuite direction la Savoie chez Hubert où nous ferons notre dernière halte.

The Vmax band file devant, et moi je profite des dernières belles petites routes, pas trop fréquentées en plus…

IMG_8439

IMG_8441

IMG_8442

Au loin, le joli village fortifié de Voltera

IMG_8440

IMG_8443

IMG_8444

Ne les voyant pas à l’entrée du village, je ne sais pas trop où aller, je monte donc direction Voltera centre. Je retrouve la petite bande au pied de la Prison d’état. Impressionnant, le bâtiment !!!

IMG_8445

IMG_8446

Le patelin a l’air magnifique, nous décidons d’y aller faire un tour. En fait, cela me fait beaucoup penser à Cordes sur Ciel, ou encore Bruniquel, ces citadelles sur la route des Bastides Albigeoises.

IMG_8447

Allez, nous nous payons même le luxe de faire quelques boutiques…

IMG_8448

Un cordonnier qui travaille encore entièrement à la main… je reste un moment à l’admirer, mais je n’oserai pas prendre la photo ouvertement… on ne voit donc pas grand-chose…

IMG_8449

Nous nous arrêtons au bar du «Voltera moto club» pour boire une petite bière.

IMG_8451

Daniel visite les toilettes le premier et revient nous inviter à aller voir… ce que nous ne tardons pas à faire… je reviens chercher mon appareil photo… et pour cause : la chasse d’eau est originale !!

IMG_8452  IMG_8453

Cette petite pause terminée, nous reprenons la route sous un ciel noir… en direction de Florence où nous avions espéré pouvoir faire un peu de tourisme. Mais en y arrivant il pleut, il est tard… nous visiterons donc le… MacDo de Florence, avant d’aller suer quelques litres au cœur de la circulation complètement dingue de cette ville !!!

Franchement, il faut se retrouver en moto au milieu du rond point d’une grande ville pour prendre la mesure de l’anarchie italienne en matière de respect du code de la route… Y en a-t-il seulement un d’ailleurs ?? On se le demande…

Ou on en rit… ou on pique une crise de nerfs en plein rond point !!!!

Nous galérons pas mal pour trouver la direction de Pistoia, mais on finit par y arriver. Nous nous mettons ok pour s’attendre à l’entrée de Modena où nous ferons étape. Je roule donc mon petit bonhomme de chemin. Les montagnes de cette partie de l’Italie sont moins hautes, mais le relief est très vallonné, c’est vraiment joli.

IMG_8454 IMG_8455 IMG_8456

J’arrive à Modena et ne trouve personne (comment ça c’est bizarre ??? !!!)  Je ne sais pas quoi faire… rentrer dans la ville, ça a l’air immense… dans quelle autre direction aller… m’attendent-ils au centre, dans une autre direction…

Bref, je passe le téléphone à Daniel, qui avec René-Louis viennent de me rejoindre… en d’autres termes, le groupe de 5 était quand même coupé en 3 !!! on est trop fort !!! Il se met d’accord avec Claude pour que l’on se retrouve à la sortie de Modena, direction Parme.

Pfff, là je reconnais, là, je fatigue un peu… Il est déjà tard, je suis crevée et même si nous avons réussis à nous joindre au téléphone, nous sommes incapables, les uns comme les autres, de pouvoir expliquer où nous sommes exactement.

Nous voilà donc repartis… à la sortie de Modena, nous retrouvons Claude et Brigitte qui nous attendent… ils étaient finalement tout près de la sortie alors que nous les attendions comme prévu à l’entrée…

Il est temps maintenant de trouver un camping… mais le seul que nous voyons dans le coin se trouve coincé, entre deux autoroutes, à côté d’un relais routier, où vont et viennent des centaines de camions…

Le coin est bruyant, il a plu toute la journée… il y a, à tout casser, une caravane dans le camping… bref, ce n’est pas très engageant. 

Je vais me renseigner à l’accueil, le petit monsieur tire une tronche de 15 pieds… et me donne les tarifs d’un air blasé… Nous avons repéré un hotel pas loin, allons voir. Un arrêt information à l’Hollyday Inn  a vite fait de nous faire remonter sur les motos (130€ la chambre !!!!).

Nous filons sur la route que nous devons prendre demain, on trouvera bien un petit hôtel dans un patelin. Fait et dit, à Rubiera, je demande à une dame qui promène son chien… il y a effectivement un petit hôtel dans le village.. Nous suivons ses explications, et arrivons au Moderno Hotel, très correct pour une vingtaine d’euros chacun, café du matin compris. Il y a même une pizzeria à quelques dizaines de mètres.

Nous déchargeons les bagages et nous installons, avant de filer au resto manger… une pizza arrosée de Lambrusco bouchonné !!!!. On nous offre même un digestif… c’est d'ailleurs une chose assez fréquente finalement ici… on nous a offert aussi un café à l’hôtel le matin, en plus du petit déj.

 

Une bonne nuit là-dessus, et demain, nous prenons la route du retour.

Lire la suite