Lundi 2 juin - Ubraye > Torriglia (30km au Nord de Genova – Gênes) - 300 km

 

Ubraye_torriglia


Ubraye_torriglia_relief

Mauvaise nuit… très mauvaise nuit… !!!

Non pas que le lit ne fut pas confortable, mais il est tombé des cordes toute la nuit….

L’horreur !!! Toute la nuit à se dire «comment vont être les routes ?», «ça va glisser», «je devrai rouler encore moins vite…», «attention, mon pneu avant est limite»… bref, l’angoisse !!

Je m’attendais même à trouver les Vmax en bas de la côte, ou couchées au sol avec la béquille enfoncée dans la terre trempée…

Vers 8h, nous nous levons, rassemblons nos affaires et allons prendre le petit déjeuner au sec, dans la cave.

On ne s’attarde pas, car les uns comme les autres, nous en avons un peu marre d’écouter Georges nous raconter ses histoires à longueur de temps.
Nous payons la facture que nous trouvons assez salée …, ok le coin est sympa, la bouffe est bonne, mais ça reste un dortoir… bon, ce n’est pas grave, c’est les vacances… mais le budget en prend déjà un sacré coup…

Nous prenons congés, sous une pluie visiblement bien installée.

La route nous emmène vers Nice. René-Louis roule derrière moi, la pluie tombe inlassablement, mais la route est assez belle et droite, ce qui nous permet d’avancer à bonne allure malgré tout. Heureusement que nous sommes sur un grand axe car je n’y vois rien… la buée, la visière mouillée à l’intérieur autant qu’à l’extérieur… pffff, galère !!!

A l’entrée de Nice, nous faisons le plein et essayons de contourner la ville pour retrouver la direction de Menton-Monaco. Après avoir tourné en rond un moment, avec une petite visite à l’aéroport de Nice… nous finissons par demander notre chemin à un bataillon de costards-cravates et gendarmes en tout genre, qui stationnaient par dizaines à chaque rond point… je ne sais plus ce qu’il y avait exactement…

Et nous filons dare dare sur Monaco. Arrivés à l’entrée de la ville, nous appelons Claude, Brigitte et Daniel. Ils nous attendent devant le Casino… Nous les retrouvons quelques minutes plus tard et nous dirigeons tous ensemble vers Menton, où nous ferons notre pause déjeuner, en bord de mer, au soleil…

IMG_8374

Incroyable !!! C’est l’été ici !!

IMG_8375

Si vous avez oublié, ceinture, lunettes de soleil, montre... ben c'est le moment !!!! Ce vendeur nous fait l'article avec forces arguments tous plus convainquants les uns que les autres... mais sans succès !!!

IMG_8376

Le petit repas était sympa mais en payant la note, on réalise que nous sommes bien dans le Sud de la France… la paëlla à volonté à 9€50 était attractive c’est vrai… mais en regardant bien le ticket de caisse… nous avons payé 8€50 la ½ bouteille d’eau… 18€ la bouteille de mauvais vin… et ne parlons pas des cafés et des frites « dorées » de René-Louis…

Bref, un autre attrape couillons… et on est tombé dedans !!

Nous reprenons la route pour l’Italie cette fois… enfin, après avoir porté le scooter qui bloquait ma moto et qui m’empêchait de sortir…

Direction Genova par la côte… Nous passons rapidement la frontière, mais la route le long du bord de mer saoule l’équipe. Daniel qui ouvre, décide donc de prendre l’autoroute… en principe on devrait gagner du temps…

Sauf que… nous nous sommes retrouvés sur l’autoroute qui les premiers 10 km roulait bien… et tout à coup, allez savoir pourquoi, des bouchons interminables… qui venaient d’on ne sait où, qui se résorbaient, pour reprendre de plus belle 3 km plus loin… !!!

Et bien entendu, il n’a pas fallu 5 minutes pour que je me fasse distancée par Claude et Daniel…

René-Louis et moi avons donc continué forcément sur l’autoroute, à nous faufiler entre les voitures et les camions… avec ces **** ***** d’italiens qui serraient à gauche pour qu’on ne les dépasse pas !!!

Le stress, le vrai…

Et ça a duré longtemps… nous avons roulé comme ça au moins 2h… pour sortir à Genova, où cette fois, le reste de l’équipe nous attendait, là où on avait dit !!! Nous cherchons une station… qui, bien sur, ne prend pas la carte bleue mais des billets… et comme elle ne rend pas la monnaie, c’est pratique lorsque l’on a que des billets de 20€… 

Bref on s’arrange à plusieurs pour faire les pleins sans y laisser trop de sous… et nous décidons de reprendre l’autoroute histoire de sortir de Genova et d’aller chercher un camping un peu dans l’arrière pays.

Mais le temps passe… nous nous renseignons en route, et un gentil monsieur nous aiguille vers Torriglia où il y a un camping. Il est 20h passé, nous avons 20 minutes de route selon lui, et il ne pleut pas. C’est jouable !!

Arrivés à Torriglia et renseignement pris… il n’y a pas de camping. Nous dormirons donc à l’Hôtel de la poste… et comme il se fait tard, nous y mangerons aussi !!!

Devant l’Hôtel de la Poste de Torriglia

IMG_8377 IMG_8378 

Les bagages déchargés, nous descendons illico presto au resto de l’hôtel. L’accueil est très sympa, comme d’habitude, nous baragouinons quelques mots d’anglo-germano_italien pour nous faire comprendre, et nous nous retrouvons tous avec une pizza gigantesque et excellente dans l’assiette.

IMG_8379 

IMG_8380

Après ce copieux repas... tout le monde au lit. 

Daniel, René-Louis et moi partageons la chambre… comme à chaque fois que nous dormirons à l’hôtel… je me munis donc de mes précieuses boules Quies, et passe une nuit réparatrice.

Mardi 3 juin - Torriglia > Borgo-val-di-Taro - 135 km

torriglia_borgovalditoro

torriglia_borgovalditoro_relief

8h, tout le monde debout. Le temps semble être au beau fixe.

Quelques photos depuis la chambre de l’hôtel

IMG_8382

IMG_8383

La petite rue de Torriglia

IMG_8384

Nous remballons les affaires et allons sortir les motos qui «séchaient» avec le linge de l’Hôtel, dans l’arrière cour. Puis nous prenons le petit déjeuner à l’Hôtel. Super petit déjeuner d’ailleurs, avec des espèces de viennoiseries italiennes ruisselantes de graisse… mais pas mauvaises !!! Un bon café-latte, et en route !!

Les motos, prêtes à partir, avec au fond, le linge qui est sorti au soleil…

IMG_8385

Nous redescendons la petite route pour aller récupérer une route de montagne un peu plus large et filer sur Bobbio. Dés que la route s’élargit, the Vmax band file devant. J’en profite pour me la couler douce et faire quelques photos…

Le panorama depuis la route

IMG_8387

IMG_8388

IMG_8389

Une petite frayeur quand même en trouvant une Fiat Uno arrêtée en plein milieu de la route, dans une région de montagne… pas de warning, rien… et le conducteur au téléphone !!!!

On en verra des dizaines comme celui là !!!

Quelques dizaines de kilomètres plus loin, je retrouve la fine équipe en train de prendre le soleil sur le bord de la route. Le paysage est magnifique.

IMG_8391


IMG_8392

IMG_8390 

Nous prenons une petite pause et tombons d’accord sur un arrêt dans le petit village de Ferrières, histoire de prendre un verre ou un café. Je continue donc à mon rythme.

Une jolie église, dans un village perché

IMG_8393

IMG_8394

Une autre église, avec les murs abritant les sépultures.

IMG_8395

A Ferrières, nous trouvons un petit bar sympa. On commence par prendre une bière, puis nous décidons de manger là.

Gnocchis au pesto pour moi : divins !! c’est autre chose que Buitoni !!!

IMG_8397

Pennes à la sauce tomate pour Brigitte, pas mal non plus

IMG_8398

Un français qui vit ici depuis 15 ans, vient nous saluer et nous raconter un peu « son » Italie !! Il est de Longwuy… pas très loin de chez nous !!

IMG_8396

Nous en profitons pour lui demander s’il connait un camping, histoire de mieux s’organiser qu’hier et de ne pas être obligé d’aller à l’hôtel… il appelle le camping du coin, un pote à lui visiblement, mais il est fermé.

Tant pis, nous en trouverons bien un sur la route et il n’est pas tard. Nous poursuivons donc et commençons à voir des panneaux camping. Chouette !!! Notre joie fut de courte durée, car le campiggio en question est fermé !!! Mais on nous en indique un autre pas très loin, à Borgo val di Toro, moins de 15 km.

Le ciel menace et nous arrivons à Borgo Val Di Toro sous la pluie… mais cela ne durera pas. Nous trouvons le camping, nous installons au sec, et avons même le temps de prendre une petite douche avant d’aller découvrir le patelin…

Il n’y a pas à dire, ça fait du bien de se poser un peu.

Le village est joli, avec un quartier piéton très agréable. Nous parcourons les quelques ruelles qui le jalonnent et allons boire un coup au Bar del Arte !!!

IMG_8399

IMG_8400

IMG_8401

IMG_8402          IMG_8403

IMG_8404

IMG_8406   IMG_8407

Il se fait tard, il est temps de chercher un resto… Alors, les bars… pas de problème !!! Il y en a partout… Mais les petits restos sympa semblent se faire plus rares !! Nous trouvons néanmoins une pizzeria, dans une cave, en sous sol. 

Le problème au resto, c’est qu’ils ne proposent jamais de légumes… du coup, la seule alternative reste les pâtes… ou une pizza, mais les pâtes sont en général l’entrée d’un menu… Mais un menu complet, surtout le soir, me parait quand même trop…

Ce n’est pas grave me direz vous, nous les prenons les pâtes à la carte (pasta solo !!)… seulement, la quantité reste celle d’une entrée… ce qui fait que nous ressortons avec la faim !!!

Brigitte et Daniel ont commandé de la viande… mais elle est servie sans aucun accompagnement… pas un légume, pas une frite, pas même une assiette de pâtes…

IMG_8408

Après ce frugal repas, nous regagnons le camping ou tout le monde dort déjà. C’est un petit camping familial visiblement, où il n’y a quasiment que des caravanes à l’année, auxquelles on a souvent ajouté un petit bungalow…

Dodo !!!

Lire la suite