Samedi 10 mai
Bellecombre (Jura) – Nancy (Lorraine)
492 km
14h de route… (de la folie !!!)

J’ai assez bien dormi finalement, et je pense que le reste de la petite bande aussi. Les premiers se lèvent aux alentours de 7h, on ne tarde pas à remballer nos affaires et certains vont à la douche, pendant que nous préparons le petit déj.

J’ai rarement été aussi pressée de quitter un endroit de séjour, ou même de passage !!!

Le petit déj pris, nous faisons la vaisselle et rangeons tout, mais je ne passerai pas 30 minutes à nettoyer comme je l’ai fait à Bolandoz, ça c’est sur !!!

Je file voir le « pseudo » gérant pour le règlement, et lui dit clairement ce que je pense de son accueil et de son gîte… ce à quoi il ne répond pas et il fait mine de ne pas comprendre…

Au moment de payer, je lui demande de faire un effort… nada, que dalle, rien !!!

Et le comble, c’est qu’il me demande la totalité alors que tout le monde a versé des arrhes… !!

Si je ne réclamais pas, on payait 18€ chacun !!!

Je suis partie en lui disant que je rentrerais en relation avec le guide du Routard et les gites Rando plume… (ce que j’ai fait !!)

Bref, en souvenir, je lui laisse nos bouteilles vides, vu la sympathie et l’honnêteté du mec, je n’ai plus aucun scrupule !!

Dommage que le gérant n’ait pas été là… jusque là, au téléphone, il m’avait paru sympa… à défaut d’avoir un gite potable !!

Bon, on en parle plus, nous rattachons nos sacs sur les motos et empruntons à nouveau ce chemin pourri jusqu’à la petite route du bas. Les premiers arrivés attendent les suivants. Le chemin est tellement mauvais, que chacun y va à son rythme…

0139 0140

0141

0142 0143

Et nous quittons ce joli vallon pour filer jusqu'au village voisin où je veux aller acheter du comté, ainsi que Philou qui veut en rapporter à sa petite femme.

0144

0145

0146

Puis, après qu’Alban ait poussé Marco qui ne démarrait plus… nous filons sur Saint Claude, et le barrage de Vouglans, avec un petit arrêt au « Chapeau de gendarme » pour admirer ces magnifiques stries qui se sont créés au fils des grands bouleversements terrestres.

0147 0148

0149

0150

Je me suis arrêtée un peu vite, car je voulais montrer cette curiosité au groupe… mais j’ai mal mesuré la place qu’il nous faudrait et la réactivité surtout, pour pouvoir tous s’arrêter sur ce petit parking… y compris Alain avec le Cab’, qui était talonné par un véhicule et qui du coup,  n’a pas pu s’arrêter et nous a peut être même évité de se faire « pousser » par l’impatient qui le suivait…

Comme quoi, on n’est jamais assez prudent… et je dois bien intégrer qu’on n’arrête pas 10 véhicules comme un seul… Cette fois là, j’ai fait preuve d’un réflexe de « rouleur solitaire »…

La route se poursuit, vers Saint Claude, où il est difficile de ne pas couper le cortège. Je cherche désespérément une station essence, et en trouve une à la sortie, mais avec l’accès mal indiqué, ce qui fait que nous sommes obligés de faire demi tour, dans un virage, sans visibilité…

Grrrr, la journée commence décidément mal… et comme je suis encore pas mal contrariée par le gite et la bouffe d’hier soir, rien ne semble aller comme je le voudrais…

Mais bon… la bande me rassure comme elle peut : tout est ok !!!

On continue la route, et là… quelques kilomètres plus loin, je me rends compte que j’ai loupé une bifurcation… et impossible de faire faire demi tour à tout le convoi…

Je me range sur le côté dés que possible, passablement énervée… mais bon !! Marco connaît le coin et m’indique une route à reprendre un peu plus loin pour retrouver l’itinéraire prévu…

Ouf !!!

Nous voilà donc repartis le long du barrage de Vouglans pour arriver jusqu’au pont de la Pyle où nous nous arrêterons prendre un verre. Le bar n’est pas encore ouvert, mais cela ne saurait tarder, nous attendons quelques minutes, quelle meilleure occasion que celle çi pour faire quelques clichés !!

0151 0152 0153

0154

0155 0156 0157

Il est temps de reprendre la route pour se diriger vers les cascades du Hérisson et le Lac de Chalain où j’ai prévu la pause repas. Je n’ai rien réservé car le coin est touristique et je me suis dit qu’un grand week end comme celui-çi, et avec le temps qu’il fait, on trouverait facilement une gargotte où se restaurer.

Nous filons donc gaiement et faisons un petit arrêt PCP (photo clope pipi) en amont des cascades…

Le Hérisson, presque à la source…

0158

0159

La petite pause…

0160

Jolie  brochette n'est ce pas !!

0161

Après cette pause, nous reprenons la route direction le Lac de Chalain pour trouver où manger, quand nous passons devant une gargotte, avec un grand parking… et un point de vue sur la Cascade de l’Eventail, une des plus belles cascades du Hérisson.

Ça tombe bien… on a faim, et le coin nous plait…

Le patron de la gargotte est cool, il nous propose de laisser nos affaires au bar, le temps d’aller voir la cascade (15 minutes…) ce qui nous permet de descendre sans faire les mules pour les bagages, casques et autres blousons !!

La petite bande en « mini rando » !!

0162

La Cascade de l’Eventail

0163

Depuis le point de vue (pour le plus grand plaisir de Sylvie et Alain !!)

0164

La petite bande de gais lurrons

0165

Nous remontons nous installer à table, affamés et assoifés que nous sommes…

0166

0167

Après ce petit repas fort sympathique, nous prenons congé de Sylvie qui, la veinarde, continue sa route vers le Soleil… pour une semaine. Elle ne sait pas encore où elle va… c’est mam’zelle Béhème qui décide, et mam’zelle Béhème aime  le soleil !!!!

Salut Sylvie, bonne route !!

Nous reprenons nos montures pour un dernier arrêt quelques kilomètres plus loin, à un point de vue indiqué par Marco, sur le lac de Chalain…

En arrivant, je réalise que j’ai laissé mon chargeur et ma batterie à la gargotte, où j’avais demandé à la serveuse si je pouvais le brancher…

Heureusement que nous nous sommes arrêtés pour faire des photos… car je ne m’en serais pas rendue compte avant des dizaines de kilomètres, et là… pas question de retourner le chercher…

Je laisse donc les paparazzis opérer pour refaire un saut au resto…

0168 0169 0170

Et à mon retour, en me garant, quelle surprise de voir arriver un motard, en CBF !! et là… je me dis « tiens… on dirait qu’il me connaît… » Mais oui… c’est Bruno, notre Gud du forum CBF… que je devais appeler des Rousses hier soir, et que j’ai complétement oublié d’appeler avec cette histoire de douaniers… !!!

Le hasard de son road book le conduisait vers ce point de vue au moment où nous allions le quitter...

Malheureusement, nous avons pris du retard et n’avons même pas le temps de nous arrêter prendre un verre avec lui pour papoter un peu… Et demain, en consultant mon portable… je découvrirai qu’il a essayé de me joindre aux Rousses comme prévu, et qu’il a attendu plus d’une heure sur place, car je lui avait dis qu’on passerait !!

Et puis voilà, quand on guide un groupe, plus rien ne compte que le timing, la route, les vérifications dans les rétros pour voir si on a oublié personne… en plus de la vitesse à surveiller… bref, je suis désolé Bruno !!

Nous quittons donc ce CBF’man pour reprendre la route cette fois pour de bon.

0170a

Je fais l’impasse sur Château Chalons, alors que c’était prévu, car passer à Château Châlons, Menêtru le vignoble, sans s’y arrêter au moins 1/2h est une hérésie. Je décide donc de passer seulement admirer le cirque de la Doye et de filer sur Poligny où nous ferons le plein d’essence et prendrons congé de notre jurassien !!

A partir de Poligny, nous devons rouler, et ne plus trainer… Il nous reste quelques centaines de kilomètres, et il est déjà tard…

Un dernier verre (enfin, c’est ce qu’on croyait !!!) à Quingey car j’aime bien cette petite ville…

0171

Nous filons : Besançon, Vesoul, Luxeuil… Un arrêt pour faire le plein, et… boire un coup, et accessoirement visiter les toilettes de la cafétéria d’Auchan !!

0172

Ce sera la dernière photo de la journée… il faut rouler, rouler, rouler… Arrivés à proximité, nous avons laissé le philou au pied de Richardménil, pas très loin de chez lui…  Nous en profitons pour nettoyer les visières des casques qui sont criblées de moustiques...

Nous arrivons à la maison vers 22h, nous n’avons pas encore mangé, et sommes tous complètement crevés…

J’ai prévu beaucoup trop de kilomètres… c’est sur !!!

Le manque d’expérience avec un grand groupe a fait que je n’ai pas prévu assez de temps pour chaque arrêt… l’inertie générée par le nombre m’avait échappé… il aurait fallu prévoir 1h30 où je n’avais prévu que 45 minutes de pause !!

Et puis, on se baladait, le rythme était donc des plus lents… et même si j’avais prévu une vitesse moyenne de 50 km/h la plupart du temps, il semble que cela soit au dessus de la réalité.

Ben voilà… tout le monde est à la maison… ça se voit !!!

0173

Je me mets aux fourneaux pour faire deux quiches lorraines à vitesse grand V, pendant que les garçons font la salade de tomates et préparent l’apéro. Une dernière coupe de champagne apporté par Alain, un bon petit repas, et au lit…

Les dortoirs s’improvisent… jéjé et cédric dans la cuisine, alban et marc dans le salon, alain dans la chambre… et moi dans la salle de bains !!

Et là…. Gros dodo pour tout le monde !!

Dimanche 11 mai – Nancy - Lille

160 km ensemble puis quelques 300km pour les chtis qui remontent vers leur Nord…
9h de route en tout.
4h ensemble, le matin, 5h ensuite.

Nous nous levons assez tôt, et prenons un dernier petit déjeuner tous ensemble… Un réveil qui a un goût un peu moins doux que les autres… Chacun prépare ses affaires, attache le tout sur sa moto, graisse sa chaine, nettoie sa bulle, lave son casque… ça sent les préparatifs des grands départs…

0174

0175

Mais c’est bizarre en même temps… personne n’a l’air pressé !! En tout cas, moi je ne le suis pas… bien que je me dise qu’il ne faut pas trop traîner car mes petits gars ont de la route.

Ce matin, je vais les emmener en Meuse, le long des vignobles et de la vallée fruitière, pour regagner Verdun par les petites routes, et les laisser remonter tout seuls comme des grands, en regagnant seul mon petit coin de lorraine.  Nous longeons donc les vignes du Toulois, détournés par la brocante de Lagney, pour pousser jusqu’à la butte de Montsec où nous faisons une petite halte.

Ici a été érigé par les américains, un mémorial en l’honneur des 550 000 boys qui participèrent à l'offensive victorieuse de St Mihiel (une petite ville meusienne) entre le 12 et le 16 septembre 1918. Sous le mémorial se trouve une reproduction en Bronze de toute zone touchée par la guerre, avec les champs de bataille de Verdun, la ligne maginot, etc…

0176

0177

0178

Le momument est impressionnant… et mêmes mes grands loustics paraissent tout petits à ses pieds…

0179

0180

La vue depuis la butte de Montsec est superbe… Les forêts meusiennes, le lac de la Madine, ces avancées montagneuses que l’on appelle les « côtes », les champs de colza qui illuminent nos campagnes à cette saison… une magnifique palette colorée git à nos pieds…

0181

0182

0183

Nous roulons ensuite vers Hattonchatel, magnifique petit village haut perché et riche en histoire, avec son château, son cloître, son école et sa mairie avec vue sur la plaine de Meuse… son bar/brocante où les musiques d’antan nous chatouillent les souvenirs… pour finir par nous lasser un peu, il faut bien l’avouer !!!

Il est temps d’aller manger si l’on ne veut pas se quitter trop tard et risquer de retarder la fine équipe qui a encore pas mal de kilomètres à parcourir !!

J’ai réservé dans une pizzeria à la sortie du village… le cadre n’est pas terrible, un peu trop moderne et en décallage avec le reste du village, mais la table est très bonne…

N’ont-ils pas l’air heureux mes motards chtimis ??

0184

0185

Nous nous restaurons avec plaisir et reprenons les motos pour quelques derniers kilomètres ensemble. Je marque la dernière pause à Fresne en Woevre où nous nous séparons. Eux continuent vers Verdun et le Nord ; alors que moi, je retourne sur Nancy.

Je ne fais pas durer les au revoir, je ne suis jamais très « solide » dans ces moments là… Je leur souhaite donc bonne route, et je pars la première, un peu triste… non, complétement déprimée !!!! Et je passe les 50 premiers kilomètres à continuer à regarder dans mes rétros… pour ne rien y voir… mais bon, l’habitude !!!

Quelques dernières photos sur la route du retour…

Tout au fond là bas… la butte de Montsec

0186

la même, d’un peu plus près

0187

La lumière du colza dans son milieu naturel…

0188

0189

De retour à la maison, je me prépare pour filer chez ma cousine qui a eu l’excellente idée de m’inviter à un barbecue ce soir… Lorsque j’ai eu son message à midi, je me disais que j’étais naze et qu’il aurait peut être mieux valu que je me repose… mais finalement, c’était mieux comme ça…

C’est que ces petits bonzommes laissent un sacré vide quand ils s’en vont…

Merci à vous tous d’être venus…

L’édition 2009 est déjà en gestation… avec quelques erreurs à revoir et à corriger… une formule un peu différente sans doute, avec un point de chute et des journées de balade autour, histoire d’avoir le temps de prendre le temps…

A très bientôt…

Et encore merci à  Sylvie, Alban, Alain, Cédric, Jéjé, Noel, Marc, Marco, Philippe d’avoir accepté d’ajouter leurs photos aux miennes…

-FIN-